2016 – 2017: une nouvelle destination pour une nouvelle classe PEM

Cela ne fait pas un mois que nous sommes rentrés au lycée et pour le moment nous apprenons à nous connaitre et découvrons le métier de journaliste.Informer pourquoi ? Comment s’y prendre ?

Elodie Vialle de l’association Globe Reporters est venue à notre rencontre.

Elodie

Pendant 2 heures intenses, nous l’avons interrogée sur son métier, ses expériences professionnelles . Nous avons aussi discuté de notre projet commun qui va nous occuper une bonne partie de l’année: Elodie sera notre envoyée spéciale au Vietnam.

A nous maintenant de lui proposer des sujets de reportage qui sauront intéresser nos lecteurs  !

Pour plus d’informations sur la campagne « Vietnam » de Globe Reporters cliquez ici

La rumeur

A l’occasion d’ateliers à la maison de la radio nous nous sommes interrogés sur la rumeur: comment naît-elle ? Pourquoi se propage-t-elle ?

Lisez l’article de Manon qui fait le bilan de  notre journée; puis, regardez les trois vidéos qui présentent un échantillon des travaux réalisés lors de cette journée parisienne: dans les deux premières, vous découvrirez nos apprentis journalistes en train d’enregistrer leurs émissions dans un vrai studio radio de la Maison de la Radio – ils étaient vraiment impressionnés, de faire comme les pros… Et, après le studio, ils sont partis dans les rues de Paris interroger les passants sur la rumeur. De retour au lycée, c’est l’heure du dérushage et du montage, pour un micro-trottoir là aussi digne des meilleurs pros!

sortie maison radio

 

Théâtre de Sénart

Dans le cadre de notre partenariat avec le théâtre de Sénart et de la résidence de la compagnie ALIS certaines de nos élèves ont été sollicitées pour faire de la médiation culturelle lors de l’inauguration de l’exposition de la compagnie ALIS.

Voici un article écrit par Laïla relatant cette expérience:vernissage

 

Toujours à Sénart, nous avons assisté au concert de Faada Freddy. Dans l’article ci-dessous, Auriane nous en fait un compte rendu:

concert

 

Vidéo

Les reportages radio sur le Liban

Alain Devalpo nous a rapporté beaucoup de choses de son séjour au Liban: des photos, des vidéos, des interviews, et plein d’autres informations passionnantes sur ce petit pays vraiment singulier.
Les élèves se sont mis au travail, et voici le résultat de leurs efforts: de beaux et instructifs reportages radio.

Bonne écoute et bravo pour ce beau travail, qui conclut l’année en beauté!!

Sur la route de Chlifa

En début d’année, pour nous familiariser avec le Liban nous avons lu le roman de Michèle Marineau « sur la route de Chlifa »

17666795_1081056

 

Puis nous avons transcrit l’histoire centrale en feuilleton radiophonique.Le plus difficile  pour chacun a sans doute été de lire son texte à haute voix et d’apprivoiser le micro.

Ensuite Alain Devalpo, notre envoyé spécial au Liban de l’association Globe Reporters nous a envoyé des photos illustrant cette belle histoire.

Pour visualiser le montage final mêlant nos voix aux photos, regardez la vidéo, et partez en voyage !

l’art de la comédie

Notre deuxième spectacle dans le cadre du parcours découverte au théâtre de Sénart était l’art de la Comédie d’Eduardo de Filippo mis en scène par Patrick Pineau.

Le début est un peu longuet, je ne comprenais pas trop. Mais par la suite on rentre vraiment dans la pièce et j’ai compris le sens. J’ai beaucoup aimé. Tout était jeu ou vrai ? Je ne sais pas. C’est à moi de faire ma propre fin. J’aime beaucoup.
Nolwenn

photo Philippe Delacroix

photo Philippe Delacroix

Il y avait beaucoup de sous-entendus et les choses étaient implicitement dites. Cela m’a un peu déboussolée pendant la première demi-heure, mais une fois les repères pris, la pièce est tout à fait compréhensible.

Après la pièce, mes idées étaient confuses et j’ai eu du mal à les rassembler. Quelques détails m’ont un peu perturbée: le fait que certains personnages fassent le tour de la scène pour faire comme s’il y avait un mur, alors que d’autres la traversaient. Mais aussi le fait que le dénouement final n’ait pas été clairement énoncé: qui était en fait l’acteur? Qui jouait la comédie?
Gina

J’ai bien aimé le fait que chaque personnage raconte son histoire au préfet, même si les histoires sont tristes voire horribles. Seul le jeu des personnages rend les scènes un peu comiques. Comme par exemple quand le curé balance des marrons partout dans le bureau du préfet. Même nous, spectateurs, on se prend au jeu et on essaye de découvrir lequel de ces personnages joue un rôle et lequel dit vrai. J’ai beaucoup aimé la fin car c’est une fin ouverte où chacun peut se faire sa propre fin. On ne s’attend pas à ce que la pièce se termine comme ça, d’un coup.
Margot

Pour visionner un extrait du spectacle à partir du site de Sénart c’est ici

Nous avons visité le nouveau théâtre de Sénart

IMGP9630

Accueil de notre classe dans le grand hall

…. et voici nos impressions:

« J’ai trouvé l’architecture extérieure du bâtiment très moderne. Les couleurs ne sont pas extravagantes (du gris et des touches de noir). Mais ce n’est pas pour autant que le théâtre ne se fait pas remarquer, avec sa forme monolithique et son point culminant de 29 mètres, le théâtre de Sénart s’impose dans le paysage. »
Alexis

« A l’entrée, la décoration est épurée. Malgré l’utilisation de couleurs froides, l’ambiance est chaleureuse. On trouve dans le hall plusieurs petits canapés bleus, d’autres jaunes. Les grandes baies vitrées offrent beaucoup de luminosité. Le hall est très spacieux, le visiteur est donc immédiatement à l’aise. »
Marie

« Ce théâtre n’a pas encore vécu puisqu’il est neuf. Au théâtre du Châtelet où j’ai fait mon stage de troisième, les peintures s’effritent, le parquet gondole, les escaliers craquent, les multitudes de croix sur le plateau servent de repère pour les artistes et ne s’effacent plus…Tout ceci constitue l’âme d’un théâtre, celui de Sénart aura tout ça, un jour, je l’espère. »
Emma

 

IMGP9646

Côté coulisses : l’entrée sur la scène

La poésie d’ALIS

Cecile Morelle et Pierre Fourny ont commencé leur intervention en nous présentant leur compagnie (ALIS) ainsi que le but de leur venue et le fonctionnement du Typomatic : mystérieuse machine permettant de fabriquer les typotickets. Ces derniers permettent de visualiser deux moitiés de mot… pour créer un nouveau mot: c’est le principe de la poésie à 2 mi-mots.

20151217_16163420151217_16162320151217_161911
Pour plus d’information sur la compagnie, cliquez sur le lien suivant : ALIS
Ensuite, deux groupes se sont formés : le premier groupe était sous la direction de Cécile Morelle et s’est servi du typomatic. Le deuxième groupe, avec Pierrer Fourny, a utilisé le site internet de la compagnie (www.i_trace.fr/separation). Chaque élève avait pour but de créer deux typotickets:l’un avec son prénom, et l’autre avec un mot de son choix en rapport avec l’Art.
marie
Au bout de deux heures, tous les typotickets ont été imprimés.
Les élèves ont pris plaisir à les fabriquer, et ont pu les ramener chez eux.

Rencontre avec un journaliste

Aujourd’hui, nous avons accueilli dans notre classe Alain Devalpo, un journaliste professionnel avec qui nous allons travailler pendant plusieurs semaines. Il va nous aider à réaliser notre projet « globe reporter ».

20151119_170630

Alain Devalpo

Il était très souriant, nous attendions sa venue depuis quelques semaines. Nous lui avons posé plusieurs questions en rapport avec son métier de journaliste. Il nous a répondu sans problème. Nous étions très attentifs à ses paroles.

20151119_163604

Nous découvrons le métier de journaliste

Nous avons ensuite parlé du projet. Il s’apprête à partir au Liban pendant six semaines. Elodie, secrétaire de rédaction, l’aidera durant cette expédition. Nous pourrons correspondre avec lui tout au long de l’enquête grâce à un site internet. Nous pourrons lui soumettre les questions que nous voudrons qu’il pose à de « bonnes personnes ressources »sur place.
Avant qu’il ne parte, nous lui avons présenté les thèmes sur lesquels nous avons commencé à travailler. Il a écouté chacun des groupes et nous a donné des indications pour pouvoir approfondir notre enquête et rendre un travail convenable.

Adrien

Nous aussi, nous nous essayons au journalisme et Maéva a écrit et mis en page l’article suivant :

Devalpo